Bette de betterave

Une bette peut faire référence à un visage si on réfère aux expressions québécoises « avoir une belle bette » ou une « méchante bette » selon le cas! La bette est aussi la cousine de la betterave, un légume qui enjolive nos assiettes par ses riches couleurs. Pour ce billet estival, j’explore la bette de la betterave en cinq points. Suggestions de recettes incluses! 

1. Des pigments colorés 

La betterave doit sa couleur rouge violacée à des pigments appelés bétacyanines, notamment utilisés comme colorant alimentaire naturel. On retrouve aussi des pigments jaunes de la famille des bétaxanthines. Ces pigments colorés ne font pas juste tacher les doigts! Quelques études attribuent aux pigments un effet hypotenseur chez l’humain et une activité antioxydante sur des cellules. Toutefois, ces pigments ne font pas maigrir comme il est parfois mentionné sur le Web… 

2. Marinade québécoise ou soupe russe

La betterave fait partie du garde-manger québécois depuis longtemps. Anciennement, les betteraves étaient râpées et conservées dans l’eau salée, puis on les mangeait en salade en ajoutant du vinaigre et du sucre d’érable. Mais la plupart du temps, on les faisait cuire avant de les conserver dans le vinaigre, entières ou tranchées. Dans les pays de l’Est, le bortch fait partie du patrimoine. C’est une soupe rouge dans laquelle les betteraves sont coupées très finement.

3. Une urine à la couleur douteuse

Des écrits datant du 19e siècle rapportent que l’urine rosée était associée à une perte de sang. C’était un événement très angoissant jusqu’à ce que l’on comprenne que les personnes qui avaient ce « problème » avaient seulement mangé des betteraves auparavant! Les variations de la couleur de l’urine dépendent du métabolisme de la personne qui mange la betterave, de la quantité, de la préparation et aussi de la variété de betterave consommée.

4. Rouge, jaune ou bleue

Quand on pense à une betterave, on l’imagine généralement rouge. Toutefois, la betterave peut aussi être jaune et même blanche. Ce légume contient plusieurs vitamines et minéraux, notamment les vitamines A et C, l’acide folique, le potassium, le fer et le calcium. Un ingrédient alcalin comme le bicarbonate de soude bleuit la betterave, alors que le sel la décolore. Pour cette raison, il est conseillé d’ajouter le sel à la fin d’une recette. Les feuilles de la betterave sont aussi comestibles.

5. Les betteraves dans la cuisine

Au Québec, les betteraves sont disponibles à toutes les saisons. Pour les cuisiner, je vous propose des trucs pour la cuisson et mes recettes favorites :

J’ai hâte d’en recevoir dans mon panier de légumes, de les apprêter et de les savourer!

Références

Esatbeyoglu T et coll. Betanin - A food colorant with biological activity. Molecular Nutrition & Food Research 2015;59:36-47. Lambert M. Histoire de la cuisine familiale au Québec - ses origines autochtones et européennes de la préhistoire au XIXe siècle. Les éditions GID, 2006. L'enclyclopédie visuelle des aliments. Québec Amérique 1996. Mitchell SC. Food idiosyncrasies : beetroot and asparagus. Drug Metabolism and Disposition 2001;29(4):539-543.