Cinq aliments qui ne guérissent pas

Le web est envahi d’aliments auxquels on attribue des pouvoirs de guérison. Je pense à la cannelle qui soigne le cancer ou encore, au miel qui diminue le mauvais cholestérol. C’est 100% farfelu! On pourra même ajouter qu’on vous dévoile enfin un secret que les médecins conservaient précieusement. Une vraie conspiration! Si les aliments pouvaient nous guérir de tout, il n'y aurait plus de maladies.

Pour ce billet, je vous présente les résultats de ma petite enquête avec cinq aliments qui ne guérissent pas. Sourire inclus!

1. Le chou n’est pas un antidépresseur

Dans les textes de médicine traditionnelle iranienne, le chou était effectivement prescrit pour chasser la mélancolie. Sauf que d’après l’Institut de la statistique du Québec, 12,2% des Québécois vivront un épisode dépressif au cours de leur vie. La dépression est une maladie mentale complexe qui ne se guérit pas avec un chou. 

2. L’eau citronnée n’équilibre pas le pH sanguin

L’acidité et l’alcalinité sont exprimées avec l’échelle du pH, variant entre 0 (très acide) et 14 (très basique ou alcalin). Notre corps maintient le pH sanguin entre 7,35 et 7,45. Une acidose (excès d’acides) ou une alcalose (excès de bases) sont le signe d’un état pathologique grave, voire mortel. L’eau citronnée ne remplace pas des soins d’urgence!

3. L'artichaut n'active pas les reins

Aucune étude n’a mesuré les effets de la consommation d’artichaut sur les reins humains. Toutefois, l’industrie des diètes détoxifiantes tente de vous faire croire que vos reins sont fatigués. Un fonctionnement inadéquat des reins témoigne plutôt d’une maladie rénale pouvant avoir des conséquences graves. Un artichaut ne remplace pas des soins médicaux.

4. La pomme ne renforce pas le système immunitaire

Pour les enfants et les adultes en santé, aucune étude scientifique n’a démontré la capacité de certains aliments à renforcer le système immunitaire. Au mieux, on peut espérer maintenir la santé ou rétablir un système immunitaire affaibli avec des aliments nutritifs. Pas plus qu’un autre aliment, la pomme ne peut pas garantir l’immunité contre les infections. 

5. Les raisins ne stimulent pas les capacités cognitives

Les résultats d’une seule étude réalisée auprès de 20 humains ont montré une légère amélioration de la capacité d’attention mais aucun effet sur la mémoire, après la consommation de 230 ml de jus de raisin. Afin d’améliorer vos connaissances, vous avez le choix entre consommer près de 7 cuillères à thé de sucre ou poursuivre vos études!

Non, le chou, le citron, l’artichaut, la pomme et les raisins n’ont pas de pouvoirs magiques. Un seul aliment ne peut pas être responsable d’une guérison. C’est ce que l’on mange régulièrement au fil des jours, des semaines, des mois et des années qui compte, et non le fait de manger des aliments jugés bons ou mauvais. 

Pourquoi ce besoin constant de vouloir se guérir de quelque chose? Peut-on manger des aliments simplement parce qu’on les trouve délicieux?

P.-S. Vous connaissez d’autres aliments avec des pouvoirs de guérison? Je vous invite à me les mentionner par courriel car il pourrait y avoir une suite à ce billet.

Je remercie Annie Ferland, nutritionniste, docteure en pharmacie et auteure du blogue Science & fourchette pour sa collaboration à la rédaction de ce billet.

Références

Tavakkoli-Kakhki M et coll. Nutrient-rich versus nutrient-poor foods for depressed patients based on Iranian traditional medicine resources. Avicenna Journal of Phytomedicine. 2015;5(4):298-308.

Institut de la statistique du Québec. Portrait statistique de la santé mentale des Québécois. Résultats de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes. 2015.

Centre universitaire de santé McGill. Comprendre le fonctionnement des reins. Consulté le 13 juin 2017.

Lewis JL. Généralités sur l’équilibre acido-basique. Le manuel Merck. Consulté le 13 juin 2017.

Extenso, le Centre de référence sur la nutrition de l'Université de Montréal. Renforcez votre système immunitaire. Consulté le 13 juin 2017.

Haskell-Ramsey CF et coll. Cognitive and mood improvements following acute supplementation with purple grape juice in healthy young adults. European Journal of Nutrition. 2017.