Cinq conseils nutritionnels de Noël à oublier pour toujours

1. Boire trop d’eau

Notre corps est majoritairement composé d’eau et le fait d’en boire possède plusieurs avantages. Toutefois, notre estomac n’est pas une piscine. On nous suggère de boire trop d’eau pour faire taire notre sensation de faim. C’est insensé. L’eau n’est pas digérée, elle ne défie pas la gravité et ne possède pas de propriétés rassasiantes. Même qu’une consommation excessive d’eau peut devenir un trouble alimentaire appelé potomanie.

2. Éviter l’entrée et le dessert

Peu importe vos sensations d’appétit, on a décidé à l’avance que vous deviez éviter l’entrée et le dessert. Les jolis canapés seraient des bombes caloriques, alors qu’il semblerait que la bûche de Noël se retrouve inévitablement dans vos cuisses. On vous rappelle gentiment que vous devriez résister à la tentation mais que si jamais votre volonté s’affaiblit, vous pourriez prendre quelques crudités et boire encore de l’eau.

3. Choisir des aliments coupe-faim

L’apparition de la sensation de faim est une preuve du bon fonctionnement de notre corps. Or, on vous conseille de vous couper la faim et même de dompter votre appétit. On vous permet de manger de la soupe à volonté en raison de son contenu en fibres et en eau. Sinon, vous pouvez engloutir de la salade verte, du yogourt grec, des galettes de riz et du maïs soufflé nature car il semblerait que ce soit des alliés minceur.

L’eau n’est pas digérée, elle ne défie pas la gravité et ne possède pas de propriétés rassasiantes.

4. Se servir une seule fois

Peu importe vos sensations d’appétit, on a décidé à l’avance que vous deviez vous servir une seule fois. Lors de cet unique service, vous devriez en prendre suffisamment pour ne pas avoir de regret mais vous devez tout de même être raisonnable. Même qu’en présence d’un buffet, vous devriez vous servir en dernier. La raison est que les plats entamés seront moins attrayants et qu’il vous sera plus facile de résister.

5. S’asseoir loin de la table

On a finalement décidé de l’endroit où vous deviez vous placer dans la maison. Une fois votre unique assiette préparée en quantité raisonnable, vous devriez vous dépêcher de vous asseoir loin de la table avec votre verre d’eau, peu importe où sont assis les autres. Le fait de s’asseoir loin de la table permettrait aussi d’éviter de voir les beaux plats et de sentir l’odeur des pâtisseries. Ce serait moins pénible pour vous.

J’ai seulement envie de vous dire de boire de l’eau selon votre soif, de prendre une entrée et un dessert si vous en avez envie, de choisir des aliments selon vos préférences alimentaires, de vous servir afin de satisfaire vos besoins et de manger où vous voulez.

Bon appétit. 🎄

Je remercie Annie Ferland, nutritionniste, docteure en pharmacie et auteure du blogue Science & fourchette pour sa collaboration à la rédaction de ce billet.

Lieux de consultation

En ligne

 

Centre médical Berger

 

Édifice Marie-Guyart