Cinq faits concernant les diètes détoxifiantes

Des déchets se sont accumulés dans votre corps cet hiver? Vous ressentez le besoin de faire le grand ménage de votre intérieur? Pour parvenir à retrouver un corps tout propre, les diètes « détox » promettent de bien nettoyer et désinfecter nos organes. Mais au fait, ces diètes servent à se détoxifier de quoi?

Des chercheurs australiens ont rassemblé les résultats des études scientifiques qui ont évalué l’effet des diètes détoxifiantes sur l’élimination des toxines, de même que sur la perte de poids. Résultat : les foies congestionnés et les vilaines toxines n’ont qu’à bien se tenir! Pour ce billet, je présente cinq faits concernant les diètes détoxifiantes.

Karine_Gravel_nutritionniste_docteure_en_nutrition.jpg

1. Notre corps est autonettoyant

Notre corps est autonome, il est capable de se débarrasser des composés toxiques tout seul. Par exemple, notre foie produit des enzymes qui permettent de neutraliser les toxines comme l’ammoniaque, alors que nos reins filtrent environ 180 litres de sang quotidiennement. Malgré les allégations douteuses de l’industrie de la « détox », nos cellules ne réclament pas de « décrassage », pas plus que notre corps n’a besoin d’être purifié. 

2. Absence de preuves scientifiques

Peu importe le moyen utilisé (un jeûne, la prise de suppléments ou de laxatifs) ou la durée de la diète (brève ou longue), aucune étude avec une méthodologie rigoureuse n’est disponible sur le sujet. Les études actuelles comportent des limites considérables, notamment de petits échantillons de participants, des mesures auto-déclarées et l’absence de groupe témoin. Les fabricants omettent même d’identifier les toxines que leur diète est censée éliminer...

3. Perte de poids temporaire

Même si la valeur indiquée par le pèse-personne est à la baisse, rien n’indique une bonne nouvelle! Des plantes aux propriétés diurétiques peuvent faire éliminer de l’eau, ce qui peut être confondu avec une perte de matières grasses. De plus, la faible valeur en énergie des diètes détoxifiantes pourra avoir l’effet d’une perte de poids très rapide mais dès le retour à une alimentation normale, le corps rétablira ses réserves pour se protéger d’une éventuelle famine.

4. Un argument douteux

L’industrie des diètes détoxifiantes fonde ses arguments sur la notion que les composés chimiques peuvent être catégorisés comme étant « bons » ou « mauvais ». Toutefois, selon les chercheurs australiens, c’est plutôt la dose qui fait le poison. Même un produit comestible consommé en excès pourra avoir des effets négatifs sur notre organisme. Par exemple, boire un verre de vin est un plaisir, mais une consommation excessive d’alcool est toxique pour le foie.

5. Présence de risques pour la santé

Les diètes « détox » astreignent souvent à une restriction énergétique sévère ou à une carence en certains nutriments. Par exemple, une des diètes « détox » étudiées rencontrait les besoins en protéines d’une personne de 23 kg (51 lb), ce qui est plutôt rare. Autrement, un jeûne extrême, risque de mener à des déficiences en protéines et vitamines, un déséquilibre électrolytique, l’acidose et même la mort, c’est déjà arrivé.

Actuellement, aucune preuve scientifique ne supporte le fait de devoir suivre une diète détoxifiante, peu importe le moment de l’année. À mon avis, ce qui semble démontré en pratique, c’est l’utilité des diètes « détox » pour éliminer de argent!

Ressource et références

5 mensonges au sujet des toxines par Olivier Bernard, Le Pharmachien. 

Klein AV et coll. Detox diets for toxin elimination and weight management : a critical review of the evidence.

Journal of human nutrition and dietetics. 20145;28(6):675-86. Éduc'alcool. Les effets de la consommation abusive d'alcool. 2007.