Photo : Joanna Kosinska/Unsplash

Cinq raisons de reléguer les coupe-faim aux oubliettes

Une perte d’appétit chronique est généralement le signe que quelque chose ne va pas. Cela survient souvent en contexte de maladie. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que votre médecin vous questionne sur votre appétit quand il évalue votre état.

Voilà que des compagnies nous proposent maintenant de nous couper volontairement la faim avec des coupe-faim. Apparemment, cette sensation serait devenue l’ennemi à abattre.

Pour ce billet, je vous présente cinq raisons de reléguer les coupe-faim aux oubliettes.

|
Blogue 12 février 2020

1. On n’a pas besoin de tout contrôler

Prendriez-vous un coupe-pipi pour ne pas ressentir le besoin d’uriner? Ce ne serait pas l’idée du siècle (allô les explosions de vessies!) et pourtant, on nous recommande de faire la même chose avec notre besoin de manger. La régulation de la sensation de faim est involontaire. Même pas besoin de contrôler les quantités d’aliments avec des points, des calories ou des machins. Ainsi, on peut occuper nos pensées à des choses plus intéressantes.

2. On a avantage à honorer sa faim

L’apparition de la sensation de faim est une preuve du bon fonctionnement de notre corps. Il s’agit d’un message performant et gratuit indiquant qu’il est temps de manger afin de combler nos besoins. Les gargouillements, la diminution de la concentration et autres symptômes souhaitent être calmés avec l’ingestion de nourriture. Contrairement à l’envie de manger, la sensation de faim s’accompagne toujours de symptômes.

3. On devrait plutôt comprendre ses envies de manger

On peut bien vouloir faire taire nos envies de manger mais avec le temps, cela risque de devenir une spirale sans fin. Il est plus efficace de se questionner sur l’origine de nos envies de manger plutôt que de recourir à des coupe-faim. Par exemple, on peut se demander si on essaie de s’interdire certains aliments ou si on tente de réguler certaines émotions. Si la situation est complexe, de l’aide professionnelle peut être bénéfique.

C’est comme si on devait débourser de l’argent pour que notre corps fonctionne mal.

4. On ne devrait pas sous-estimer son corps

Notre corps est loin d’être un simple réservoir de calories contrôlé par la bonne volonté. Il régule notre prise alimentaire avec une multitude de facteurs : des signaux nerveux, la concentration de certains nutriments dans notre sang, des hormones (comme la ghréline et la leptine) et nos réserves de graisse. Notre corps travaille pour éviter qu’on manque d’énergie. C’est une machine extraordinaire en laquelle on devrait avoir confiance.

5. On doit reconnaitre que c’est une industrie

De nombreuses personnes souhaitent maigrir et d’autres y voient une belle opportunité d’affaires en misant sur leurs préoccupations. C’est comme si on devait débourser de l’argent pour que notre corps fonctionne mal. Pourtant, en consommant une variété d’aliments selon ses préférences et dans une quantité qui correspond à ses besoins, en bougeant suffisamment pour se sentir bien et en traitant son corps avec bienveillance, on atteint notre poids naturel.

Plutôt que de tenter de contrôler une fonction de base de notre corps, on devrait plutôt se réjouir de ressentir la faim. C’est un signe que notre corps effectue son travail avec brio. Pour le remercier, on devrait lui offrir les seuls coupe-faim vraiment efficaces : les aliments qui vont nous satisfaire.🥄

Je remercie Bernard Lavallée, nutritionniste et auteur du blogue Le nutritionniste urbain, pour sa collaboration à la rédaction de ce billet.

Gravel K. Manger avec sa tête ou selon ses sens : perceptions et comportements alimentaires. Thèse de doctorat. Université Laval, 2013.

Greenberger NJ. Perte d’appétit. Le manuel Merck, 2018. Consulté le 12 février 2020.

Lavallée B. L’indésirable appétit. La Presse+, 26 janvier 2017. Consulté le 12 février 2020.

Zermati JP. Osez manger. Libérez-vous du contrôle. Odile Jacob. 2019.

Sur le blogue

Tous les billets
Blogue

Les aliments « sans »

Blogue

Cinq choses que le pèse-personne ne mesure pas

Blogue

Cure de jus 101

Lieux de consultation

En ligne

 

Centre médical Berger

 

Édifice Marie-Guyart