Photo : Pixabay

Perceptions et croyances à l’égard du tofu

Le tofu peut être cuisiné comme plat principal ou devenir un dessert, alors qu’il peut être ferme ou soyeux. C’est un aliment polyvalent mais il fait jaser : il est souvent apprécié mais aussi mal aimé.

Curieuse, je suis allée à la pêche pour connaître vos perceptions et croyances à l’égard du tofu. J’ai aussi fouillé la littérature scientifique.

Pour ce billet, je vous dévoile tous les éléments de ma cueillette d’informations : les avantages, les aversions, la crainte des hormones, la consommation et les recettes.

|
Blogue 12 septembre 2015

1. Les avantages

Les avantages du tofu sont nombreux : il est polyvalent et économique, sa valeur nutritive est enviable, il possède une longue durée de conservation et il est favorable pour l’environnement. Toutefois, les avantages perçus sur la consommation de tofu ne semblent pas affecter la motivation à en manger. Pour augmenter sa consommation, il est préférable d’agir sur les aversions qui agissent comme un frein.

2. Les aversions

Comme pour les légumineuses, le tofu peut aussi être mal aimé et parfois même à la limite de la calomnie. Voici des exemples de qualificatifs utilisés pour le décrire : mauvais, caoutchouteux, indigestible, grano, anti-saveur et contre-plaisir. Pauvre substitut de la viande! Suite à de mauvaises expériences, on croit parfois qu’il faut être un chef cuisinier pour parvenir à ce qu’il goûte bon. On croit aussi qu’il est « bourré » d’hormones.

3. La crainte des hormones

Le tofu contient des isoflavones de la famille des phytoestrogènes : phyto = plante ; œstrogènes = hormones sexuelles féminines. Dans le corps humain, l’activité des hormones végétales est beaucoup plus faible comparativement à celle des « vraies » hormones, c’est-à-dire les œstrogènes. Alors soyez rassurés car la consommation de tofu n’affecte pas la virilité des messieurs et ne fait pas pousser les seins!

La consommation de tofu n’affecte pas la virilité des messieurs et ne fait pas pousser les seins!

4. La consommation

Le tofu est un aliment polyvalent qui peut être cuisiné sous forme de boulettes, de croquettes ou de trempette. On peut choisir de râper le tofu ferme, de le couper en cubes ou de le défaire en morceaux avec ses doigts. Après l’avoir mariné, il sera délicieux sauté, poêlé ou grillé. Pour l’intégrer graduellement, on peut remplacer la viande par le tofu, en partie ou en totalité, dans nos recettes habituelles.

5. Les recettes

La principale barrière pour ne pas manger de tofu est de ne pas savoir comment le cuisiner. La solution est de débuter avec une bonne recette. Voici des suggestions :

L’anthropologue et ethnologue français Claude Lévi-Strauss a dit : « Il ne suffit pas qu’un aliment soit bon à manger, encore faut-il qu’il soit bon à penser ». Alors mangez heureux, avec ou sans tofu, mais faites-en au moins l’essai!

Je remercie toutes les personnes qui ont gentiment partagé leurs perceptions et croyances à l’égard du tofu sur ma Page Facebook.

Sur le blogue

Tous les billets
Blogue

Cinq aliments qui ne guérissent pas

Blogue

Bette de betterave

Blogue

Si je n'étais pas si gourmande...

Lieux de consultation

En ligne

 

Centre médical Berger

 

Édifice Marie-Guyart