Photo : Adobe Stock

Cinq choses que le pèse-personne ne mesure pas

Le pèse-personne nous indique notre poids qui est défini par la force de la pesanteur, d’origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la planète Terre. C’est tout!

Pourtant, on laisse souvent le pèse-personne avoir plus de pouvoir que celui de nous indiquer une donnée chiffrée. Dans le cadre de mon travail de nutritionniste et de docteure en nutrition, on me confie souvent que tout allait relativement bien jusqu’au moment de la pesée. Puis, c’est une myriade d’émotions négatives qui occupent les pensées.

Pour ce billet, j’ai envie de vous rappeler cinq choses que le pèse-personne ne mesure pas et ne mesurera jamais.

|
Blogue 15 novembre 2017

1. La santé

Le poids corporel est un déterminant de la santé mais il n’est pas le seul. C’est plutôt l’ensemble de nos habitudes de vie qui a un effet sur notre santé. Le pèse-personne n’est pas d’une grande utilité pour mesurer la qualité du sommeil, le niveau de stress, la pratique d’activités physiques ou encore le tabagisme.

2. L’intelligence

L’ensemble des fonctions mentales qui sont mobilisées pour l’analyse, la synthèse, la compréhension, la conceptualisation, la connaissance et l’exécution des actions chez l’être humain est impossible à mesurer avec un pèse-personne. L’intelligence n’est pas corrélée avec le poids corporel malgré la représentation de l’obésité.

3. La beauté

Le dictionnaire Larousse dit que la beauté, c’est le caractère de ce qui est digne d’admiration par ses qualités intellectuelles ou morales. Même que la notion de beauté est apprise et peut être étendue pour en reconnaitre la diversité. Un pèse-personne ne mesure pas l’authenticité, la passion et la vivacité. Pourtant c’est tellement beau!

Le pèse-personne ne mesure pas et ne mesurera jamais la santé, l’intelligence, la beauté, la bienveillance et la curiosité.

4. La bienveillance

Le sentiment de bienveillance est l’une des composantes de la compassion envers soi. Malgré les difficultés ou les épisodes tristes de notre vie, on se veut du bien! Ne pas être trop critique envers soi-même nous rend plus disposé à faire ce qui est bon pour nous et notre santé. Le pèse-personne ne mesure aucunement la bienveillance.

5. La curiosité

Je suis fascinée par les personnes curieuses, celles qui ont cet appétit de connaissances, de questionnements et qui font plein de lectures. La curiosité fait son apparition dès les premiers mois de la vie. Le pèse-personne est absolument incapable de mesurer les yeux allumés d’une personne curieuse qui partage ses découvertes.

Je vous invite à accorder un juste pouvoir au pèse-personne. Une donnée chiffrée n’indique pas votre valeur et ne l’indiquera jamais. D’autant plus que des données scientifiques ont démontré l’imprécision des pèse-personnes dans les bureaux de médecins, les centres d’entrainement et les centres de perte de poids.

Le pèse-personne ne mesure pas et ne mesurera jamais la santé, l’intelligence, la beauté, la bienveillance et la curiosité. Je pourrais ajouter bien d’autres choses. Le pèse-personne indique la force de la pesanteur. Point final.

Sur le blogue

Tous les billets
Blogue

Top 5 des régimes farfelus

Blogue

Cinq faits concernant la science

Blogue

Autopsie du gluten en cinq points

Lieux de consultation

En ligne

 

Centre médical Berger

 

Édifice Marie-Guyart