Photo : Gordon Plant/Unsplash

Cinq choses à savoir concernant l’alimentation intuitive

L’alimentation intuitive permet de réaliser qu’on n’a pas besoin de suivre une diète amaigrissante. Les sensations de faim et de rassasiement sont nos alliés pour réguler les quantités d’aliments, alors que nos préférences alimentaires se chargent de la qualité.

C’est une approche positive de l’alimentation qui encourage le respect de ses besoins et qui offre plusieurs bienfaits sur la santé. C’est aussi le sujet de mon doctorat en nutrition.

Pour ce billet, je vous présente cinq choses à savoir concernant l’alimentation intuitive.

|
Blogue 08 janvier 2020

1. Ce n’est pas une méthode de perte de poids

C’est autre chose. L’alimentation intuitive est plutôt considérée comme une solution de rechange aux diètes amaigrissantes. L’objectif de l’approche est d’améliorer sa relation avec la nourriture et avec son corps à partir de 10 principes sur la faim, le rassasiement, les émotions, l’image corporelle, etc. Un éventuel changement de poids est possible mais il serait perçu comme un effet secondaire, sans que ce soit un succès ou un échec.

2. C’est une approche bienveillante

L’alimentation intuitive est une approche qui respecte les principes éthiques de bienveillance et de non-malfaisance. La bienveillance implique de faire preuve d’indulgence envers soi-même, de reconnaitre qu’on a fait de notre mieux jusqu’à maintenant et qu’on se veut du bien. La non-malfaisance signifie que l’on évite de se causer préjudice et pourrait se traduire concrètement par une diminution du contrôle et des restrictions alimentaires.

3. Ce n’est pas du laisser-aller

C’est plutôt du laisser-être. Le fait d’écouter et de respecter ses besoins, c’est laisser son corps s’exprimer et ne pas vouloir tout contrôler avec sa tête. C’est aussi retrouver une certaine insouciance comme les petits enfants. On apprend à distinguer la faim et l’envie de manger, à vivre ses émotions sans nécessairement utiliser la nourriture et à faire la paix avec son corps. Cela demande de se faire confiance et de ne pas viser la perfection.

On n’apprend pas à manger intuitivement avec un défi d’une durée de 21 jours.

4. C’est une approche avec de nombreux experts

L’alimentation intuitive considère que chaque personne est la mieux placée pour reconnaitre ses sensations d’appétit, ses émotions et ses préférences alimentaires. L’expert n’est pas le miroir, ni un gourou, ni la diète amaigrissante à la mode, ni un coach, ni le pèse-personne. Chacun de nous est l’expert de lui-même. Le fait d’occuper une place active et de s’approprier un pouvoir de décision sur son alimentation favorise des changements durables.

5. Ce n’est pas une recette magique

On n’apprend pas à manger intuitivement avec un défi d’une durée de 21 jours. Même que l’alimentation intuitive n’est pas la seule approche qui fonctionne pour 100 % des gens et dont je vous dévoile enfin le secret! Certaines personnes répondront mieux que d’autres à l’approche et c’est tout à fait normal. Chaque personne se distingue par son histoire, sa personnalité, ses habitudes alimentaires, son état de santé, son milieu de vie et ses aspirations.

Je conclus avec cette citation d’une grande beauté, provenant d’un livre de Walter Hesbeen, infirmier et docteur en santé publique : « Un corps ne se limite pas à un ensemble d’organes, de membres et de fonctions, c’est aussi animé d’une vie particulière, faite de projets, de désirs, de plaisirs, de risques, de joies, de peines, de sources de motivations, de déception mais aussi d’espérance ».

Cela n’a rien à voir avec la mesure des portions et la perte de poids.

Atelier et lectures suggérés

Atelier Manger librement avec l’alimentation intuitive offert au Monastère des Augustines du 14 au 16 février 2020.

Tribole E, Resch E. Intuitive eating: an anti-diet revolutionary approach. 4th ed. St. Martin’s Publishing Group; 2020 (à paraître le 23 juin 2020).

Tribole E, Resch E. The intuitive eating workbook: 10 principles for nourishing a healthy relationship with food. New Harbinger Publications. 2017.

Barraclough EL et collab. Learning to eat intuitively: A qualitative exploration of the experience of mid-age women. Health Psychol Open. 2019;6(1).

Cloutier-Bergeron A et collab. Does HealthAtEvery Size® fit all? A group-based trajectory modeling of a non-diet intervention. Appetite. 2019;143.

Hesbeen W. Prendre soin à l’hôpital : inscrire le soin infirmier dans une perspective soignante. Paris: Masson, 1997;7.

Tylka TL et collab. The weight-inclusive versus weight-normative approach to health: evaluating the evidence for prioritizing well-being over weight loss. J Obes. 2014;2014:983495.

Warren JM et collab. A structured literature review on the role of mindfulness, mindful eating and intuitive eating in changing eating behaviours: effectiveness and associated potential mechanisms. Nutr Res Rev. 2017;30(2):272-283.

Sur le blogue

Tous les billets
Blogue

Petit guide pour vivre la grande expérience du chocolat

Blogue

Cinq effets secondaires de l'alimentation intuitive

Blogue

Cinq raisons pour ne pas angoisser avec son poids pendant ses règles

Lieux de consultation

En ligne

 

Centre médical Berger

 

Édifice Marie-Guyart