Photo : Adobe Stock

Cinq richesses du Saguenay à déguster amoureusement

Une alimentation saine ne se limite pas à la valeur nutritive des aliments. Les aliments véhiculent aussi une valeur gastronomique, culturelle et affective.

Quand on prend le temps de choisir et de déguster nos aliments, on peut se remémorer de bons souvenirs et ressentir quelque chose de doux à l’intérieur.

Pour ce billet, je vous présente cinq richesses du Saguenay à déguster amoureusement.

|
Blogue 12 août 2020

1. Le cheddar sans sel

Lorsque le fromage est fabriqué durant la nuit et livré à l’aube chez les commerçants, 7 jours sur 7, il est frais pour de vrai. J’aime que l’on retrouve des sacs de fromage dans presque tous les dépanneurs de la région. Après 24 heures à la température pièce, la Fromagerie Boivin nous recommande de réfrigérer le fromage mais après ce délai, je dois avouer que la richesse est entièrement dégustée. L’entreprise familiale située à La Baie a été fondée en 1939.

2. Le ketchup, la relish et la moutarde

Les condiments de Canada Sauce sont brassés à Chicoutimi-Nord depuis 2019. Le ketchup, la relish et la moutarde sont sans conservateurs, ni agents de saveur, ni colorants artificiels. Une fois nos bouteilles achetées, on peut les remplir à partir de condiments en vrac auprès des partenaires de l’entreprise. Les ingrédients sont principalement canadiens, incluant les concombres des Serres Toundra de St-Félicien qui sont dans la relish.

3. Les noisettes hybrides

Le fondateur de Noisettes et Cie est devenu mon parrain et horticulteur la même année! Les battures de St-Fulgence sont exceptionnelles pour la culture des noisetiers. Bertrand Gravel, amoureux des arbres, explique les raisons dans cette capsule de Porteurs de saveurs Noisettes à profusion… au Saguenay. Pour réserver votre place et vivre l’expérience de l’autocueillette de noisettes, je vous invite à suivre la page Facebook de l’entreprise.

Une alimentation saine ne se limite pas à la valeur nutritive des aliments.

4. Le gin km12

Mon choix d’apéro s’arrête souvent sur un gin tonique préparé avec le km12 de la Distillerie du Fjord. Les ingrédients de la forêt boréale, comme les bourgeons de sapin baumier et le poivre des dunes, sont cueillis à la main dans l’environnement de la distillerie. À partir de l’expérience de cinq générations d’amateurs de gin, l’entreprise familiale située à Saint-David-de-Falardeau a été fondée en 2016. Tout ce qui provient de cette distillerie est parfait.

5. Les bleuets sauvages

Durant mon enfance, notre maison de St-Fulgence était entourée de fraises des champs, de framboisiers et un peu plus loin, de petits arbustes de bleuets. Ces richesses poussaient à tour de rôle et en abondance. La cueillette de bleuets sauvages est une tradition encore très populaire aujourd’hui. Bien plus qu’un délicieux petit fruit, le bleuet est aussi un symbole identitaire pour les expatriés de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Je suis très heureuse dans ma ville d’adoption. Mais lorsque je me rends au Saguenay, à la sortie de la Réserve faunique des Laurentides, juste au moment où j’aperçois les Monts-Valin, j’ai l’impression que je respire mieux. Je retourne chez-moi et je débute par un petit arrêt au dépanneur.

Le choix des aliments et boisson présentés dans ce billet a été fait sans influence, c’est-à-dire que j’ai choisi d’en parler sans qu’on me le demande. J’ai payé les richesses que j’ai dégustées amoureusement.

Sur le blogue

Tous les billets
Blogue

Cinq sucres qui essaient de passer incognito

Blogue

Les appétits spécifiques pour certains aliments

Blogue

Cinq réflexions que l'on me partage souvent en consultation

Services offerts

Consultations en ligne

Conférences

Formations